Qu’est-ce qu’un GDS ?

Créés dans les années 50, les  Groupements de Défense Sanitaire (GDS) sont des associations gérées par et pour les éleveurs. Ils ont constitué à cette époque, des relais fondamentaux pour mieux lutter contre les principales maladies animales transmissibles à l’Homme, comme la tuberculose et la brucellose, ou les fléaux de l’élevage, comme la fièvre aphteuse.

Cette formule d’organisation collective s’est vite avérée efficace pour sensibiliser les éleveurs et obtenir leur adhésion à des programmes sanitaires contraignants. Cela a conduit l’État, dès 1951, et en accord avec les organisations agricoles, à aider à la promouvoir.

Par la suite, les GDS ont été associés à toutes les actions contre les « maladies réputées légalement contagieuses » des ruminants (bovins, ovins, caprins). Au fil des années, ils ont développé leurs propres plans de lutte, notamment contre le varron (un parasite des bovins) et diverses autres maladies ayant une importance économique pour l’élevage.

Objectifs des GDS

  • Agir pour améliorer la santé publique par l’amélioration de la santé animale.
  • Contribuer à accroître le revenu des éleveurs en réduisant les coûts des maladies et de leurs traitements.
  • Favoriser l’économie de l’élevage en garantissant la qualité sanitaire des animaux et de leurs produits.

Missions

Les GDS rassemblent dans chaque département les éleveurs, pour  :

  • accompagner les Services Vétérinaires dans la réalisation des prophylaxies officielles,
  • conduire des programmes collectifs d’assainissement sanitaire,
  • proposer aux éleveurs des services personnalisés dans les domaines de la santé animale, de l’hygiène et de la qualité sanitaire.

Les GDS sont des associations départementales dirigées par des Conseils d’Administration composés en majorité d’éleveurs. Pour mener à bien leurs missions, ils disposent de personnel administratif, de techniciens et de vétérinaires et s’appuient sur un maillage serré d’éleveurs délégués locaux. Ils sont agréés par le Ministère de l’Agriculture. Ils bénéficient également du soutien de collectivités territoriales, en particulier des Conseils Généraux et Régionaux.

La plupart du temps, les GDS agissent en collaboration avec d’autres organisations.

Partenaires

  • Services Vétérinaires de l’État.
  • Organisations des vétérinaires libéraux.
  • Laboratoires départementaux d’analyse.
  • Ensemble des organisations agricoles techniques de l’élevage.

[Haut]