30 Juin 2016

Eradication de l’IBR : Nouveau cadre règlementaire à venir…

Un nouvel arrêté ministériel concernant l’IBR sera publié au 1er juillet prochain.

Face aux enjeux commerciaux, notamment en matière d’export, liés à cette maladie et à une situation de stagnation du dispositif actuel (dépistage obligatoire et certification volontaire), l’Etat a décidé, en concertation avec les différentes familles professionnelles, un renforcement des mesures de gestion de cette maladie avec un objectif d’éradication à moyen terme.

Vous trouverez ici un communiqué de presse sur ce sujet.

Les principaux axes de ce texte de loi sont :

  • La généralisation de l’attribution d’un statut à tous les troupeaux de bovins vis-à-vis de l’IBR (tout éleveur se verra attribuer un statut pour son cheptel et devra respecter toutes les conditions d’acquisition et de maintien de ce statut)

 

  • Le renforcement du dispositif de surveillance notamment pour les troupeaux détenant des bovins positifs connus (passage à 12 mois pour l’inclusion des animaux à prélever en prophylaxie annuelle, contre 24 mois dans les cheptels ne détenant pas d’animaux positifs)

 

  • Le renforcement des mesures d’assainissement des troupeaux infectés (délais de vaccination plus courts, dépistage renforcé)

 

  • Une mesure centrale sur le contrôle des mouvements d’animaux : contraintes de mouvements pour les animaux connus positifs (mouvement possible uniquement vers l’engraissement ou l’abattoir), nouvelles modalités de contrôle lors d’introduction d’animaux en élevage (contrôle avant vente pour sécuriser les transports d’animaux issus de cheptels non indemnes).

 

 

 

 

Ces mesures seront d’application progressive. De prochains articles préciseront les modalités pratiques d’application de ce texte.

 

 

[Haut]