Caractéristiques de la Tremblante

/ / VOIR LES ACTIONS

Maladie nerveuse des petits ruminants, la tremblante ovine et caprine est connue et décrite depuis le 18ème siècle. Mais son appartenance au groupe des Encéphalopathies Spongiformes Subaiguës Transmissibles et la question de la transmission de l’ESB aux petits ruminants (jamais établie), explique les évolutions réglementaires de ces dernières années.

Agent responsable

L’agent infectieux serait une forme particulière de la protéine prion (présente dans les cellules nerveuses) : la PrPsc.
Deux « types » de tremblante :

  • Tremblante Atypique : une seule souche , sporadique (contagiosité faible), restreint au système nerveux central.
  • Tremblante Classique : Nombreuses souches (20) avec des différences : sporadique ou enzootique, diffusion dans l’organisme plus ou moins importante.
tremblante

Tremblante

Transmission

L’infection des animaux (surtout les jeunes) s’effectue par voie orale. La porte d’entrée du prion est le tissu lymphoïde de l’intestin grêle. Puis cette protéine « pathogène » dissémine dans les formations lymphoïdes (dont les amygdales) et enfin atteint les terminaisons du système nerveux digestif.
Le système nerveux central représente l’organe cible de l’infection.

Symptômes

Les manifestations cliniques de la maladie apparaissent entre 2 et 5 ans.
Les symptômes sont variables chez les ovins (changement de comportement, démangeaisons, incoordination motrice). Chez les caprins, la maladie est souvent asymptomatique. Ils entraînent la mort en 1 à 6 mois.

Prédisposition génétique

Au moins chez les ovins (des recherches sont en cours chez les caprins), il existe un déterminisme génétique entraînant une sensibilité différente en fonction des individus.

[Haut]