Les actions

/ / VOIR LES CARACTÉRISTIQUES
DE LA MALADIE

 

Les principales mesures mises en œuvre pour protéger le consommateur et le troupeau bovin français évoluent régulièrement. L’abattage total était un temps obligatoire dès qu’un cas était diagnostiqué dans le troupeau. Aujourd’hui, il est limité à la « cohorte », c’est à dire aux animaux nés et élevés au même endroit que le bovin atteint, entre 1 an avant sa naissance et 1 an après, à ses ascendants et à ses descendants.

Au niveau de l’élevage

  • La surveillance clinique des animaux, avec le repérage des bovins présentant des troubles neurologiques évocateurs de la maladie et la déclaration des suspicions.
  • Le retrait de la consommation humaine des animaux euthanasiés pour cause de maladie.
  • La mise en œuvre des mesures de police sanitaire en cas de confirmation de l’ESB. Elles prévoient en particulier l’élimination indemnisée (suite à expertise) des bovins à risque (cohorte du bovin atteint).

Au niveau de l’abattoir

  • Le contrôle systématique des animaux à leur arrivée à l’abattoir complété par le dépistage des bovins de plus de 48 mois. Cet âge est porté à 24 mois si l’animal est accidenté.
  • Le retrait systématique des matériaux à risque spécifiés (MRS). Il s’agit des tissus qui, même en l’absence de symptômes apparents sur les bovins, peuvent être infectieux.

Au niveau de l’équarissage

Dépistage systématique des bovins de plus de 24 mois.

Ces dispositions sont complétées par des mesures relatives à l’utilisation des graisses et farines animales dans l’alimentation des troupeaux, ainsi que par des mesures sanitaires à l’importation.

 

Pour connaitre la situation et les actions spécifiques de votre GDS, cliquez sur votre département dans la carte ci-contre :

Aquitaine

Pyrénées-Atlantiques Landes Lot-et-Garonne Gironde Dordogne
[Haut]